Légitimité des élus.

Notre député a été élu avec les voix de 16,6 % des inscrits. L’actuel président du Conseil départemental l’avait été lui, lors de son retour sur la scène politique locale pendant les élections cantonales partielles de 2013, avec 15,5 % des inscrits.

Se pose la question de la légitimité des élus dans une démocratie représentative où la très grande majorité des électeurs n’a pas choisi ceux qui prennent les décisions majeures les concernant.

L’urgence est de construire un engagement citoyen visant à élaborer collectivement un minimum d’accord sur les choix les plus importants.

Joël Mariojouls (Ensemble pour une gauche citoyenne)

Share This

Share this post with your friends!