En réunion de quartier des Martraits, où les habitants se plaignent de l’état de la voirie, des trafics illicites, du manque d’hygiène et de la présence de rats ! Une question sur les critères qui président au choix des membres des futurs conseils de citoyens de quartier (7 au lieu de 9). Le maire nous répond qu’il y aura parité, diversité d’âges pour le collège des habitants, mais qu’il y aura aussi des opérateurs locaux, des représentants des commerces, des membres d’associations et des élus : 16 personnes, dont la sélection débutera en début d’année. Interpellé sur le refus de certaines candidatures dans les précédents comités de quartiers, le maire évoque un possible « manque de zèle ou de disponibilité des candidats ». Bon bah tout est dit, faudra être zélé et c’est le maire qui choisira (Il dit : la municipalité). On s’en doutait un peu quand même!
Sinon, refus, ici comme ailleurs, de poser des ralentisseurs. Une absence récurrente de réponse du maire à des pétitions, signalée par plusieurs personnes… Bref rien de nouveau sous le soleil. Des réponses en boucle sur le niveau exceptionnel d’investissement de la municipalité qu’elle est drôlement bien et qu’elle baisse même pas les dépenses de fonctionnement (mon œil). Un satisfecit appuyé, et par au moins trois fois, sur l’importance de la police municipale… Et la faute de l’État qui nous « essore » et qui utilise l’argent public pas comme il faut et qui fait pas les réformes nécessaires

12274624_457509844374075_3114297497461662038_n.jpg
… Et bla bla bla et bla bla bla !
Et on a droit à une tirade libérale pur jus du président du département sur « le mal français »… Enfin il est en campagne alors il rajoute quand même que, lui aussi, il est pour la protection sociale, mais que quand même la dette …

Ensuite, un petit coup sur la grande interco qui décourage les petits maires et qu’on lui a imposée et que de toute façon il faut pas trop d’intercommunalité. Et pour finir allez un moment de théâtre, en se demandant si des journalistes sont présents et il annonce son grand rêve : faire fusionner Mantes-la-Ville et Mantes-la-Jolie ! (Et que ça soit un petit scoop demain).. Un peu lassant et tellement prévisible tout ça…

Mantes-la-Jolie, 30 novembre 2015

Nathalie Coste

Commentaire d’un autre participant : Nous étions dans une réunion entre potes, les tutoiements et l’appellation par les prénoms étaient de rigueur. Le maire était le chef d’orchestre, la parole ne peut être donnée sans son accord. Une question sur la nouvelle formule du conseil consultatif de quartier, et les critères objectifs du choix des candidats, met le maire dans l’embarras. Il demande à Pierre Bédier de répondre. Ce dernier refuse par un signe discret; Michel Vialay se contente de nous lire une brochure explicative! Édifiant!

Share This

Share this post with your friends!