Tribune d’EGC – novembre 2017

Citoyenneté / clientélisme-communautarisme-affairisme

La loi du 21 février 2014 a prévu la mise en place de Conseils citoyens dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Indépendants du pouvoir politique, ils ont pour objectif la participation directe de leurs habitants aux décisions qui les concernent.

Fin 2016, il y avait déjà 1054 Conseils citoyens installés, dans 3/4 des quartiers prévus, dont ceux de Mantes-la-Ville, gérée par le FN.

Mais pas au Val fourré. Le maire de Mantes-la-Jolie a saboté sa mise en place : trop de risque pour sa politique de captation de clientèles.

Joël Mariojouls (Ensemble pour une gauche citoyenne)

Lycée Saint-Exupéry à Mantes-la-Jolie : la sécurité en question

Une urgence qui devrait être prise à bras-le-corps : la sécurité à la sortie du lycée Saint-Exupéry. Une priorité pour M. Vialay ?

« Contribuer directement au bien-être des enfants en facilitant la vie quotidienne des familles, voilà bien une mission prioritaire. »

Cette phrase est tirée de l ‘édito de La Feuille de Mantes n° 214, signé par M. Vialay, maire de Mantes-la-Jolie. En lisant l’article, il apparaît que ce « bien-être » repose sur l’épanouissement de nos enfants par des activités ludiques et/ou éducatives, permettant de développer l’imagination et l’attention, facultés qui aideront l’enfant à améliorer ses résultats scolaires !

SONY DSC

Je suis rassurée de savoir que l’équipe municipale contribue à la réussite scolaire des jeunes Mantais.

Moins rassurée cependant du fait qu’on n’y inclue pas la sécurité. Un exemple concret ? Le lycée Saint-Exupéry. Profondément restructuré, son entrée principale se situe maintenant rue Marcel Fouque, à 200 mètres du parking. Du coup, 2300 élèves se déversent matin et soir sur ce trottoir de trois mètres de largeur !

(suite…)